Découvrez l’intégralité du podcast et de la vidéo sur la créativité.

La créativité est-elle innée ? Naît-on créatif ou le devenons-nous ? Comment utiliser la créativité dans sa vie personnelle et professionnelle ? Autant de questions auxquelles nous tentons de répondre dans ce podcast et cet article.

Qu’est-ce que la créativité ?

Je dirais que la créativité, c’est donner un sens nouveau. C’est, à travers des supports, à travers des paroles, à travers des associations d’idées, à travers des médiations en fusion, créer quelque chose de nouveau. Ou du moins qui apparaît nouveau pour nous. C’est une création.

Qu’est-ce l’association d’idées ?

Selon moi, il y a des choses qui sont innées, d’autres qui sont acquises. Quand on est quelqu’un qui est plutôt structuré, plutôt analytique, quelqu’un qui va jusqu’au bout des choses, quelqu’un qui est conceptuel, créatif, etc.

Mais partons d’une personne analytique, structurée et conceptuelle, par exemple.  Selon nos capacités innées et acquises, on va pouvoir avoir un sens de la créativité et ce, quelles que soient les personnes. On a tendance à dire qu’il y en a qui ont plus de facilité à être créatifs, à être artistiques.

Ce que je pense, c’est que l’association d’idées, c’est plutôt d’avoir un profil conceptuel. C’est d’avoir cette capacité d’associer des choses comme un chef d’orchestre, un chef d’équipe, un cuisinier ou même encore un dirigeant. C’est une association de choses qui font qu’au final, c’est en harmonie.

Moi, j’ai tendance à partir d’un élément qui peut exister et je vais y associer plein d’autres choses. Un peu comme un dessin qui associe le meilleur des illustrations ou techniques. C’est à dire que je pars de zéro et j’en fais quelque chose d’harmonieux.

Et je pense que l’association d’idées, c’est cela. Prenons l’exemple d’architectes d’intérieur. Ces derniers ne sont pas obligés d’arriver avec des coûts énormes, mais ils peuvent associer des magnifiques fauteuils club ou même une petite lampe qu’ils ont récupéré dans une brocante dans le fin fond de la France.

La créativité est-elle associée de l’intuition ?

Selon moi, cela dépend de la mesure que l’on met de l’intuition. Parfois, on a l’impression qu’on est tellement dans un état hypnotique que les informations nous viennent naturellement. Ces informations là, on les vit comme si on était ailleurs. Et je pense qu’il y a moins de filtres, donc quelque part, ça amène une créativité un peu intuitive. Mais la créativité reste quand même assez rationnelle. Nous avons tout de même une idée du résultat à produire mais peut être que l’intuition joue un rôle. Disons que c’est un élément supplémentaire encore une fois.

La créativité équivaut-elle à la une pratique ?

Plus on pratique, plus on ouvre un champ de musique. Ca dépend du contexte. Je pense qu’il y a des éléments créatifs qui viennent comme ça et qui sont certainement le résultat des plus belles œuvres,  des plus belles entreprises ou encore des plus belles personnes. Ces dernières restent telles qu’elles sont et évoluent sans forcément tout le temps maîtriser jusqu’au bout des choses.

Après, disons que l’avantage de maîtriser quelque chose, permet d’en rajouter encore plus. Ça rassure, je pense de maîtriser et de s’initier, de faire avancer mais il faut pas s’y perdre. Il ne faut pas oublier sa patte. C’est ça qui est le plus important pour moi. Ne pas être obligé de se mettre dans une case tout le temps. En pratiquant, cela nous met à disposition de nouvelles choses, mais on n’est pas obligé de les prendre. Le tout, c’est de prendre du plaisir à créer.

Comment appliquer la créativité à une offre en entreprise ? 

Le brainstorming, si ce dernier est bien mené, mène à la créativité. L’intelligence collective créé la créativité. Il y a toujours une part de créativité. Maintenant, à mesurer. Partons du principe que l’élan d’une entreprise qui a conscience qu’elle peut être créative un petit peu, ne serait ce qu’un tout petit peu, sans avoir dit, sans avoir nommé, a toujours une part de créativité.  Dans une structure, très souvent, il y a toujours une personne qui dit « Mais pourquoi pas? », « Mais pourquoi nous ne ferions pas cela ? ».

Quels outils utiliser pour développer sa créativité personnelle ?

Cela dépend de la nature de réception de chacun. Je pense que c’est pareil que le changement. On peut globaliser un changement et mener un certain nombre de personnes au changement avec un élan global : séminaires, formations, discours, échanges. Mais je pense aussi qu’il y a une approche unitaire du développement créatif. On est tous différents. On a tous des manières différentes d’acquérir la créativité. Pour faciliter la créativité, on peut prendre le temps de parler dans le contexte de l’entreprise de choses nouvelles, quelles que soient les choses, celles que l’on a entendu par exemple.

Est-ce que la routine est un frein à la créativité ? 

Pour moi, oui et non. Répéter les choses peut rassurer mais il peut être intéressant de prendre les choses d’une autre manière. Prenons l’exemple de quelqu’un qui reçoit son plat et qui, systématiquement, met du sel avant même de l’avoir goûté. Il n’a pas pris conscience que c’était déjà peut être très salé. C’est un automatisme, c’est une routine.

Autre exemple : sur cette même table quand vous arrivez, c’est une famille. Pierre se met là, Paul se met là, Sophie se met ici, Karine se met là et les parents se positionnent bout à bout. Toujours au même endroit. L’idée, c’est de changer à chaque fois, complètement.

C’est comme en séminaire ou en formation. On a tendance à s’assoir à coté de quelqu’un que l’on connaît pour de nombreuses raisons. Parce qu’on est timide, parce qu’on a peur. On va changer de place tous les jours. On change de personnes, on change d’endroit. Et quelque part, c’est aussi être créatif, ne pas se priver de ce qui a de nouveau. C’est également une sorte d’ouverture d’esprit.

Comment faire si les collaborateurs sont réticents au changement?

Il est important de mesurer la capacité de changement de l’entreprise. L’idée n’est pas de changer les collaborateurs mais d’être capable de se dire : « Est ce que ces personnes auront à un moment donné la capacité d’avoir une appartenance à notre projet? ». Et leur demander directement. C’est assez simple : c’est d’écouter et d’exposer les choses. Souvent, ces personnes se rendent compte que finalement, c’est une barrière qu’elles se mettent elles-mêmes. Donc, ce qu’il faut faire, c’est les rassurer.

Et pour conclure ?
La créativité, c’est un mix de coeur, d’écoute, de personnalité, de confiance, d’associations d’idées, de lâcher-prise et de nouveaux sens.

Leave a comment