Découvrez l’intégralité du podcast  et de la vidéo sur l’Écologie d’entreprise.

 

L’écologie d’entreprise consiste à être capable d’améliorer son environnement interne et externe. Il est essentiel de prendre en compte ses collaborateurs, ses clients, ses fournisseurs, ses partenaires, ses distributeurs et ses confrères.

En fait, toutes les parties prenantes précédemment citées sont des moteurs de cette écologie. Toutefois, cette dernière est souvent amenée par le dirigeant puisqu’elle est incarnée par ce dernier mais également par les équipes motrices.
L’objectif de l’écologie professionnelle, c’est d’avoir cet équilibre, ce maintien d’une écologie saine par rapport à la vision de l’entreprise. C’est faciliter l’ouverture, les interactions, les leviers de changement ainsi que la communication avec des processus qui sont mis en place.

Quels sont les différents acteurs de l’écologie d’entreprise ? 
Pour faire simple, tout le monde est acteur dans l’écologie d’entreprise, et ce, à tous les niveaux. Il s’agit d’une énergie qui oscille autour de la société. Elle ne déséquilibre pas puisqu’elle est validée et appréciée des acteurs extérieurs.

Comment définir une vision claire et réalisable pour son entreprise ? 
De manière assez pragmatique, un état des lieux sera d’abord mis en place. Ce diagnostic s’établira selon trois grandes parties. 

  • Première partie : le travail sur soi. Quelle est votre propre vision personnelle ?
  • Deuxième partie : établir cette vision sur l’entreprise. En effet, comme expliqué précédemment, c’est finalement être capable d’analyser son environnement extérieur mais également interne. Pour cela, vous y associerez tous les pans classiques d’une entreprise. Qui sont …Les finances, la comptabilité, l’aspect commercial, l’aspect managérial, les ressources humaines, le marketing, les formations. Ensuite, il vous faudra vous focaliser sur l’aspect outil : le digital, les supports à utiliser pour véhiculer votre vision.
  • Troisième partie : mesure de l’interaction, le nerf de l’écologie d’entreprise. C’est le fait d’être capable de savoir où vous en êtes au niveau des interactions entre les collaborateurs et l’ensemble des équipes motrices de l’entreprise. L’idée étant d’améliorer tout cela et voir si vous avez bien véhiculé la bonne vision.

Dans le cas contraire, il est possible de faciliter cette vision, de l’améliorer ou bien encore de prendre un virage potentiel pour que tout le monde y adhère. Une fois que tous ces éléments sont mis en avant, vous aurez des leviers de développement et pourrez positionner une cartoristique permettant de faire ressortir les points prioritaires.

Comment parvenir à donner l’envie à ses collaborateurs d’incarner la vision de l’entreprise ?
Une fois que la vision a été posée, il est essentiel de la rendre motrice pour tous les acteurs. Que chacun devienne partie prenante et l’incarne. Dans ce cas, il sera alors possible de créer sur chacun des acteurs des montées en compétences, en réorientation, en formation ou encore de définir un objectif commun. Une fois que l’objectif est moteur, il faut parvenir à amener à chacun ce souhait d’être acteur de cette vision, d’être épanoui et fier de grandir dans cette environnement pour pouvoir se sentir quelque part « important », utile et à sa place. L’effet de mouvement de groupe va attirer l’individu vers cette vision, et si ce dernier se sent incarné dans cette vision, qu’il joue un rôle qui sert dans l’entreprise, il se sentira parfaitement bien. 

En quoi le diagnostic 360 peut aider à lever les éventuels freins et les résoudre ? 
Un diagnostic vous fournira des pistes pour résoudre les éventuels freins. L’avantage de ce dernier est qu’il ne prend pas en compte seulement l’aspect finances, marketing, comptabilité etc. Il prend l’ensemble des acteurs, l’écosystème de l’entreprise.

Il s’agit ici de mesurer les interactions et d’être capable de percevoir si le discours est équilibré d’un acteur à l’autre. Est-ce que les différents acteurs se comprennent ? Le diagnostic peut s’affiner puisqu’il y a toujours des priorités à soulever. On amène les personnes qui sont parties prenantes de ce diagnostic à sortir de leur confort opérationnel. 

Quand savoir qu’un diagnostic est nécessaire pour son entreprise ? 
Il n’est pas la porte d’entrée, c’est quelque chose qui est assez naturelle. C’est en prenant en considération l’ensemble de l’environnement que l’on peut être capable de ressortir de nouvelles solutions, de nouveaux sens, de nouvelles manières de faire.

Il peut s’avérer utile d’établir un diagnostic suite à une envie de prise de conscience de la part du dirigeant, ou suite à une direction à prendre encore floue. Il permet de se poser les bonnes questions, de mettre encore plus en exergue les forces que l’on a en interne. 

Que pouvons-nous conclure en quelques mots ?
L’écologie d’entreprise est une aventure humaine. 
Le dirigeant doit être prêt à incarner la vision de l’entreprise et à la transmettre à ses collaborateurs.

Leave a comment