Découvrez l’intégralité du podcast et de la vidéo sur l’Alchimie dans notre société.

 

Souvent établie dans le sens d’une transformation des métaux en métaux précieux, avec un assemblage d’éléments secrets ou non, l’alchimie fascine autant qu’elle n’intrigue.

Qu’est-ce que l’alchimie pour vous ? 
Selon moi, l’alchimie c’est d’être capable de savoir, de regrouper et de regarder ce qui est autour de vous. C’est être en mesure de prendre en compte les éléments qui sont accessibles et de savoir les mettre ensemble pour sublimer quelque chose, la rendre plus brillante ou encore plus simple. C’est additionner tous ces éléments les uns aux autres pour avoir un résultat qui sera d’autant plus aligné à vos valeurs. 
L’alchimie est applicable dans tous les pans d’une entreprise, aussi bien les pans professionnels que personnels.

Est-ce que tout le monde peut devenir alchimiste ?
J’aime à utiliser le terme « d’alchimiste » parce qu’il correspond de près à mon fonctionnement naturel. Elle fait partie de ma nature profonde et c’est tout naturellement que je l’utilise. Je pense qu’on l’on possède tous des facilités dans certains domaines. Je ne sais pas si l’alchimie est innée, mais néanmoins, elle peut se travailler.
Ma facilité est de faire avec ce que j’ai en prenant en compte mes ressources internes et externes. Le but de l’alchimie est de mettre en exergue le potentiel que l’on a déjà en nous.
C’est comme un choix de vocation. 
Selon moi, il est essentiel de prendre plaisir à le faire et de ne pas forcer sa nature profonde.

Comment prendre conscience de ses ressources et les fusionner pour créer une meilleure version de soi-même ? 
De mon point de vue, il y a plusieurs manières de le faire. Il y a des manières un peu cadrées, mais aujourd’hui, nous disposons d’outils qui permettent de mettre en avant nos talents. 
Par exemple, il existe les tests psychométriques.
Me concernant, je pense qu’il faut savoir associer ses besoins vitaux et les choses qui, naturellement, nous font plaisir. Une fois que l’on a effectué cette introspection, nous sommes capables de mesurer notre potentiel sur chacune de ces bases.
Je parle également d’énergies et de ressentis. Il est possible que l’on se sente particulièrement à l’aise dans certains domaines, et que cela suscite des passions, des talents.
L’alchimie, c’est surtout voir ce qui est moteur, voir les besoins vitaux que l’on possède et mettre en avant nos talents en les positionnant avec une définition assez claire.

En entreprise, comment utiliser avec soin notre alchimie ? 
L’alchimie est utile en entreprise lorsque l’on se retrouve dans une position et que l’on aborde une diversification. 
C’est être capable de se dire qu’il est nécessaire de faire un état des lieux de tout ce qu’on a, de tout ce que l’on utilise fortement, ce que l’on utilise moins et des choses qu’on pourrait utiliser.
C’est ouvrir le champ des possibles. L’alchimie nous permet d’amener quelque chose de nouveau, c’est une sorte de synergie. Elle permet d’apporter une cohésion globale, une communication dans le changement.
Ce qui est important, c’est d’être capable de se poser cette question : que pouvons-nous amener avec cette addition de communication, de personnalité ? une belle addition ? une belle harmonie ? 
Il n’y a rien de « magique » dans l’alchimie. C’est réellement quelque chose qui se travaille avec la cohérence de la communication, avec une amélioration des interactions et des outils. 

L’alchimie spirituelle, la transmutation de l’homme ? 
En effet, l’alchimie spirituelle est une transmutation de l’homme. Nous sommes des Hommes dans un corps, avec une âme et un esprit. Et nous n’avons pas forcément conscience initialement de cette envergure. 
Nous pouvons aborder également le sujet de la mission de vie par exemple. Nous avons tous des objectifs différents à atteindre, un but ultime. 
C’est comme un chef d’entreprise ou même un chef cuisinier. Il a son propre potentiel intérieur, et c’est grâce à ce potentiel et à tous ses ustensiles qu’il va pouvoir créer de magnifiques plats. Il va faire quelque chose de magique avec toutes ses ressources. 

Peut-on parler d’illumination ? 
L’alchimie est un éveil, c’est certain. Je dirai même plus, c’est une prise de conscience. C’est grâce à des rencontres subtiles ou physiques, aux échanges ou encore aux écoutes vidéo que l’on peut prendre conscience de notre potentiel. L’éveil peut également venir grâce à nos énergies. 
Selon moi, l’éveil et l’illumination sont deux notions très difficiles à expliquer parce qu’elles sont personnelles. Cette prise de conscience est comme un appel, elle nous « tombe dessus » et on va se transcender.

Et pour conclure ? 
Beaucoup d’artistes et de chefs d’entreprise prennent conscience qu’ils ont un potentiel avec un certain recul. Ce qui me plait dans l’alchimie, c’est faire un parallèle entre cette approche utopique de l’alchimiste (un druide des métaux, un magicien) et le fait de pouvoir la transposer aujourd’hui avec cette approche digitale, le management des hommes.
Je trouve cela fascinant d’avoir cette capacité à se réadapter, de garder la même manière de faire sur un monde nouveau. Le monde médiéval avait un alchimiste, le monde d’aujourd’hui également : un alchimiste des temps modernes.

Leave a comment