Découvrez l’intégralité du podcast et de la vidéo sur l’Écologie personnelle.

 

L’écologie personnelle regroupe à la fois l’équilibre de la boussole intérieure et de la roue de la vie. C’est d’être capable de prendre toutes les composantes autour et à l’intérieur de nous.
Pour mesurer son écologie humaine, il faut prendre en considération les paramètres de travail, familiaux, d’épanouissement, la mesure de ses forces, de son potentiel, de ses talents. Par exemple, il est également essentiel d’avoir un aperçu de son énergie du moment, de savoir vers quoi on veut tendre.
C’est tout l’idée de l’évolution de l’écologie personnelle.
L’aspect mental, l’aspect physique et l’aspect cœur. Tout cela mis bout à bout compose une vraie arborescence.

Pourquoi utilise-t-on le mot « écologie » ? 
Selon moi, l’écologie, aussi professionnelle que personnelle, c’est faciliter les interactions, les fluidifier et ce n’est parfois pas une mince affaire ! 
C’est de remettre en place des canaux de communication, de compréhension, aussi bien vers l’extérieur qu’à l’intérieur de soi. C’est faciliter les connexions entre le mental, le cœur, ses sens, ses ressentis.

Quels sont les outils qu’il est possible d’utiliser pour trouver cet équilibre personnel ?
Tout d’abord, il y a de nombreux outils à notre disposition, adaptés selon l’individu et ses envies.
On peut imaginer utiliser, pour savoir où on en est, la méthode Hudson qui permet de voir dans quelle phase de vie nous sommes et ainsi adapter nos leviers de développement personnel. Ensuite, on peut également réadapter la roue de la vie, pour voir à quel niveau nous en sommes sur chacun des pans de notre vie.
Par ailleurs, n’oublions pas également  les ressentis, l’intuition et la création de sens.
C’est avoir la capacité, sur chaque plan d’écologie un peu bloquant, d’amener de nouveaux sens par l’échange et l’art de la question. Une fois que l’on obtient une réponse, nous sommes capables de l’incarner pleinement avec des outils qui frôlent quelque part les neurosciences.

Qu’est-ce que la roue de la vie au juste ? 
La roue de la vie est un outil qui nous permet de prendre conscience de tout ce qui nous entoure à l’instant T.

Il permet d’étudier son niveau psychologique, son énergie, sa famille, ses amis, son environnement de travail, son environnement sociaux-professionnel. Ce dernier peut être réutilisé lorsque l’on en ressent le besoin et qui peut évoluer avec le temps. 
C’est comme un curseur, on établit des bases originelles de mesure et on évaluer.

Comment nourrir durablement son écologie personnelle ? 
Tous les outils précédemment cités sont facilités par quelqu’un qui vous accompagne ou par votre bonne lecture intérieure.
J’ai réellement à cœur de vous démontrer que de nombreux facteurs sont à prendre en compte dans votre écologie personnelle, des facteurs qui peuvent être mis de côté. J’affectionne énormément aussi bien en BtoB que BtoC. C’est d’être capable de mesurer ses émotions et de les lire : c’est une réelle boussole intérieure. Lire une émotion, ce n’est pas seulement mettre un mot dessus, c’est la vivre.

Est-ce une autre façon de prendre soin de soi ? 
C’est prendre soin de soi pour les autres mais pas que.
Il ne s’agit pas juste de rééquilibrer son alimentation ou encore son approche physique.
Par ailleurs, le rapport aux autres est également en jeu. Cela dépend de sa propre carte du monde du « je » perturbant. Chacun a sa propre définition du soi, ses propres schémas. Il faut être capable de définir quelle largueur est son Soi. Nous avons tendance à nous focaliser sur certaines choses.

Quels sont les effets positifs que l’on peut ressentir en travaillant sur son écologie personnelle ? 
Il y a certaines freins au départ à l’écologie que l’on souhaiterait amener, vers quoi l’on souhaiterait tendre.
La véritable approche positive est que l’on se donne une vision, réalisable. Nous sommes capable de nous donner une vision de notre écologie personnelle et cela lève des freins. En effet, cela allège notre esprit, notre cœur, nous sommes capable de nous dire « je sais vers quoi je vais ».

Pourquoi pouvons-nous associer l’écologie personnelle à l’écologie entreprise ?
Imaginons que l’écologie personnelle est transpirée par le dirigeant, par le haut et par le bas au sein d’une entreprise. La base de tout, c’est les interactions.
En effet, les interactions que les individus ont naturellement dans leur vie seront également transmises à l’extérieur.
L’objectif est de créer un sentiment d’appartenance, un moteur à sa structure pour une équipe ou autres.

Leave a comment