Découvrez l’intégralité du podcast et de la vidéo sur l’écoute active.

L’écoute active, ou écoute bienveillante, est une technique de communication. Elle consiste à utiliser le questionnement et la reformulation afin de démontrer à son interlocuteur que l’on a bien compris le message. Mais l’écoute active est bien plus…

Qu’est-ce que l’écoute active pour vous ? 

Je vais nuancer : l’écoute, c’est ouvrir ses sens. C’est quelque chose qui porte vraiment. L’écoute, ça permet d’avoir tous les éléments. Par exemple, si on a besoin d’aide ou d’aider, l’écoute est souvent amplement suffisante pour quelqu’un qui est en détresse. L’écoute peut être associée à l’empathie.Il ne faut pas également oublier le non-verbal. Le non-verbal délivre tellement de messages. C’est également une écoute aussi. Je pense que clairement, les gens qui savent faire preuve d’écoute sont des personnes extraordinaires. L’écoute est légère, elle donne envie, elle est apaisante et elle fait grandir. Pour moi, l’écoute, c’est ouvrir ses sens et avoir cette capacité d’accueil.

En quoi l’écoute active est un levier de développement personnel important ?

Je vais donner mon propre exemple. J’associe aussi bien l’écoute d’une manière générale, l’écoute d’une musique ou encore l’écoute de soi. J’avais mis un peu trop de côté l’écoute de mon corps. Or, l’écoute du corps est un premier message qui est reçu. Nous sommes constamment entourés d’énergies. Ces éléments là sont des énergies d’écoute. Dès lors que nous avons la capacité d’écouter, avant même de verbaliser les choses, nous avons déjà reçu l’information dans notre âme. Le fait d’écouter son corps nous permet d’avoir beaucoup plus de réponses qu’une verbalisation d’une heure par exemple.

S’écouter est-il un travail du quotidien ?

S’écouter est en effet un apprentissage. Après, nous avons tous plus ou moins nos facilités propres. Je ne sais pas s’il existe un remède miracle. C’est un travail du quotidien, c’est certain. C’est comme des pratiques de Chi Kong par exemple. Cette approche corporelle d’harmonie ou même le feng shui. On peut atteindre un certain niveau, mais c’est un apprentissage.

Quels sont les effets positives de l’écoute active ?

Selon moi, l’écoute active est précédée avec une certaine action. Une fois que l’on s’écoute, que l’on ressent quelque chose de positif, on peut y associer l’action qui va sublimer ce qu’on ressent. Je pense qu’en étant actif sur son écoute, on y met les bonnes actions. On sait aussi ce qui est bon pour nous, et moins bon. Après, on a le choix. On arrive à cet éveil de ce qu’on a en soi, de mettre les bonnes idées, les bonnes actions.

Pour un dirigeant, quels sont les outils à mettre en place pour écoute active ? 

Il y a différentes manières de faire. Il y a des états de fait, des situations du moment à prendre en compte, c’est certain. Il ne faut pas en faire abstraction.  Maintenant, je pense que dans cette écoute active, le dirigeant doit donner les clés, donner la liberté. L’idée c’est d’exposer des échanges, c’est d’avoir une interaction positive en soi et non pas forcément de répondre à tout. C’est montrer aux salariés que le dirigeant est à l’écoute de leurs besoins. L’écoute active en entreprise, c’est de se synchroniser. Cela fait partie des pratiques aussi incluses dans la PNL d’avoir une synchronicité avec son salarié. C’est également de placer un environnement de légèreté dans tout ça, même si parfois, cela peut être compliqué.

Comment pouvons-nous sentir lorsqu’une personne nous écoute réellement ?

Ce qui est certain, c’est que c’est un sentiment. Nous avons le sentiment d’écoute. Si la personne est vraiment avec nous, on le sent parce qu’il y a une sorte de connexion qui se fait. On est aligné. Tout ce qui est autour ne joue plus de rôle. Les sens sont en éveil, mais on a conscience que finalement, ce temps est à nous. La reformulation est également une preuve d’écoute. Si le dirigeant utilise une bonne reformulation, qu’il reformule le besoin, les phrases avec exactitude, il est alors dans l’écoute active. Si les salariés arrivent avec une certaine frustration, je pense que de montrer qu’on est à l’écoute et en plus que l’on a la capacité de descendre d’un ton, on montre que l’on a envie d’avancer au moins.

Leave a comment